A la UneIls ont marqué Tizi

Samy El Djazairi, chanteur-compositeur

Samy El djazairi, de son vrai nom Ali Kanouni, est un chanteur algérien né à Tizi Ouzou le 6 septembre 1945. Il est originaire de Beni Douala. C’est l’un des plus grands interprètes de la chanson Algérienne moderne. En plus de sa voix exceptionnelle, il avait un physique de jeune premier. Il chante dans les deux langues : le kabyle et l’arabe algérien.

Il s’est distingué, des années 1960 aux années 1980, par sa capacité à chanter tous les styles de musique, aussi bien le chaabi, le moderne, le kabyle, le hawzi (musique arabo-andalouse), que l’occidentale. Les thèmes de ses chansons tournent majoritairement autour de l’amour et des blessures de la vie. Il a beaucoup collaboré avec l’auteur-compositeur algérien Mahboub Bati.

Image tirée du clip réalisé par la RTA « Qrit El Hob Fi Aïnik »

Il est très connu en Algérie notamment grâce à ses chansons « Errahla« , « Qrit el houb fi aïnik« , « Ya Radia » et, surtout, « Ya bnete el djazair« , un opus dédiée à la femme algérienne largement diffusé chaque année, notamment à l’occasion la journée de la femme. Il s’était aussi distingué dans quelques chansons kabyles telles que « A yaḥeddad n lfeṭṭa » et « Wardiyya ». Ses chansons ont connu une véritable ferveur populaire, et furent longtemps aux premières loges sur les ondes de la radio algérienne.

Sami Eldjazairi est décédé le 3 avril 1987 à la suite d’un accident de voiture à Birtouta, laissant des souvenirs intarissables dans la mémoire des mélomanes algériens.

Commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page