Ils ont marqué Tizi

Omar Abouadaou, premier maire de Tizi Ouzou

(1962 - 1967)

Né le 15 janvier 1918 à Tizi Ouzou, Omar Abouadaou a, dès son âge, milité pour l’indépendance de son pays. Si le scoutisme a connu ses heures de gloire en Algérie, au début des années trente, grâce au père fondateur des Scouts musulmans algériens, Mohamed Bouras, cette grande école de civisme, de secourisme et de nationalisme jettera son dévolu sur la Kabylie et, principalement, à Tizi Ouzou, ville de patriotisme et de militantisme par excellence. C’est ainsi qu’un groupe de Tizi Ouziens intègres, dont Rabah Boubrit, Omar Abouadaou, Ramdane Aït Amar, Belkacem Allouche, entre autres, décident de créer, en décembre 1938, l’Association des Scouts Musulmans « El Hilal ». Sous les conseils de Mohamed Bouras, fondateur des Scouts Musulmans Algériens.

Durant la seconde guerre mondiale, le jeune Abouadaou est enrôlé comme sergent d’unité de l’infanterie légère. Il pénètre à Berlin en 1945 et obtient les médailles de bravoure et la croix de guerre.

Choqué et révolté suite aux massacres d’Algériens innocents et avides de liberté, le 8 mai 1945, il rejoint les rangs du FLN. Dès le déclenchement de la lutte armée, le 1er novembre 1954, grâce à son expérience et son patriotisme, il sera désigné chef du réseau à Tizi Ouzou, où il organisera nombre d’attentats et mobilisera la population contre l’occupant. Recherché activement, il finira par être arrêté par l’armée française en 1956 et connut, jusqu’en 1961, les affres et les tortures des sinistres prisons coloniales de Barberousse (Serkadji), El-Harrach et Lambèse.

Au lendemain de l’indépendance, soit de 1962 à 1967, M. Omar Aboudaou est installé comme premier maire de Tizi Ouzou. Si Ouali, président de l’association Thagrawla : « Après l’indépendance, lorsque j’étais sous-préfet à Tizi Ouzou, j’ai travaillé et connu le moudjahid Si Omar Abouadaou, le premier maire de Tizi Ouzou en 1962. Je garde de lui l’image d’un homme brave et intègre qui aimait son pays par-dessus tout”. Ce témoignage a été rapporté par le journaliste M. Mohamed Haouchine.

Commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page